Nous sommes le Dimanche 17 Déc 2017 11:39

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 9:35 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeudi 04 Jan 2007 15:40
Messages: 1049
Localisation: Haut Doubs
Remise en route d’une Series IIA 88" de 1962.

Introduction :

Il y a quelques années, un de mes amis, Jean-Marc, achète une Séries IIA de 1962. Le véhicule, d’origine Suisse, ne roule plus depuis plusieurs années, à cause d’un embrayage HS.

Rapidement, il débute un démontage complet dans l’optique de restaurer cette Séries.

Le châssis est démonté, sablé, puis direction un professionnel de l’automobile pour un changement des éléments pourri (traverse arrière, support de tablier, etc.).
Malheureusement, le travail n’est pas soigné et, malgré une facture salée, le châssis nécessite encore beaucoup de travail pour être acceptable.

Quelques pièces mécaniques sont ensuite refaites petit à petit, mais c’est en s’attaquant au tablier que mon ami se rend compte de l’ampleur de la tâche qui reste encore à réaliser.

Il laisse alors de côté ce projet, découragé par les proportions des travaux.

Les années passent, les pièces en vrac encombrent les lieux…

Finalement, pour redonner vie à ce Land, nous nous mettons d’accord pour que je lui restaure le véhicule !

L’objectif est de refaire l’ensemble du véhicule en gardant la peinture d’époque pour le look « patiné », et de refaire tout le reste à neuf pour avoir un véhicule fiable et toujours prêt à rouler.

Un maximum de pièces seront galvanisées (châssis, tablier, cadres de portes et de capot, calandre, etc.) pour obtenir un résultat durable.

Voici dans ce post un petit résumé en images de cette remise en route.


Présentation du véhicule :

A son arrivée chez son nouveau propriétaire, le véhicule est plutôt propre : la carrosserie est assez peu abimée la peinture présente une belle patine.

Image

Image

Bâche HS et feux arrière modifiés pour le marché suisse :

Image

Image

L’intérieur est complet, avec ses options et accessoires d’origine : radiateur Smith, moteur d’essuie glace Lucas, banquettes arrière, etc.

Image

Image

Image

Image

Image

Le tablier est pourri aux endroits habituels, malgré une première réfection dans le passé :

Image

Image


Démontage :

Jean-Marc commence le démontage et fait les premiers constats…

Le châssis est pourri en bouts des longerons :

Image

Les tôles de passages de roues sont HS :

Image

Image

La traverse arrière a été refaite de façon peu conventionnelle…

Image


Poursuite du démontage pour mettre à nu le châssis :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Le châssis est récupérable mais de nombreux éléments sont à changer : traverse arrière, supports de tablier, traverse de boite, bouts de longerons, etc.

Image

Image


Les ponts sont assez peu rouillés et les sphères chromées des pivots sont en bon état :

Image

Image

Image


La calandre est à reprendre, le coffre sous le siège conducteur est pourri, tout comme de nombreuses pièces…

Image

Image

Image

Image


Début de restauration :

Première grosse étape, le châssis est sablé pour retirer les restes de peinture et la rouille, mais aussi pour mettre en évidence les zones pourries et préparer la tôle pour les futures soudures :

Image

Image

Image

Le châssis est ensuite déposé chez un professionnel de l’automobile pour effectuer les travaux de reprise, découpe et soudure des nouveaux éléments, avec pour objectif de galvaniser l’ensemble.
Malgré tout, au retour, le travail est à reprendre complètement :

- Des sandwichs de tôles ont été faits un peu partout, avec parfois 4 tôles l’une sur l’autre.

Image

Image

Image

Image

- Le longeron arrière pourri n’a pas été refait entièrement :

Image

- Le support de réservoir pourri n’a pas été changé

Image

- Les supports de tablier ont été ressoudés en applique sur le châssis, et la soudure inférieure n’a pas été faite :

- Image

Les tôles d’acier soudées l’une sur l’autre sont ce qu’il se fait de pire en matière de durabilité : l’eau s’infiltre entre les deux parois et la corrosion fait sont ouvrage bien à l’abri des regards, sans traitement possible. Ce genre de construction est à éviter absolument.

Assez démoralisé par le résultat, Jean-Marc se retrouve avec un châssis à refaire…

Mais ce n’est que le début, et tout le reste du véhicule est à reprendre...

Il décide alors de se pencher sur le tablier :

Image

- Le faisceau électrique est à déposer et à reprendre, suite aux nombreuses modifications dans le passé :

Image

Image

- Les bacs de plancher sont à refaire :

Image

Le tablier est une des pièces maitresses des véhicules et une réfection nécessite de l’attention pour respecter les équerrages.
N’ayant pas de compétences en soudures ni de matériel adapté à la soudure de tôles fines, et après les déboires vécus avec le châssis, Jean-Marc jette l’éponge.


Transmission du projet - Cahier des charges :

2 ans passent sans évolution des travaux, et Jean-Marc me confie finalement ce projet.

Il est attaché à la peinture patinée et aime l’aspect « dans son jus » du véhicule.


L’objectif est donc de refaire l’ensemble du véhicule en gardant la peinture d’époque, et de remettre le reste à neuf, comme je l’avais fait lors de la remise en route de ma Série I 86". (Voir ce sujet : http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?f=10&t=18325)

Les points principaux sont les suivants :

- Reprise du châssis et galvanisation
- Restauration du tablier et galvanisation
- Démontage des peaux de portes et capots pour restauration des cadres en acier, et galvanisation
- Restauration de la calandre et galvanisation
- Révision moteur, boites et ponts
- Changement du faisceau électrique
- Refabrication du circuit de frein en cuivre
- Restauration du volant
- Restauration des accessoires électriques : moteur d’essuie glace, dynamo, démarreur, radiateur de chauffage Smith, etc.
- Changement des sièges et de la bâche


Reprise du châssis :

Je rapatrie alors l’ensemble des pièces chez moi et je m’attaque au châssis pour reprendre les travaux mal exécutés :

Image

Le châssis a été réparé avec des tôles soudées les unes sur les autres, mais ce type de construction vieilli très mal, car la rouille s’installe entre les deux tôles. Pour illustrer ce phénomène, voila ce qu’il se passe sous les supports de butées de ponts :

Image

Image

La rouille fait pourrir l’intérieur alors que l’extérieur parait sain.

Sur l’ensemble du châssis, les sandwichs de tôles sont donc entièrement retirés et remplacés par des tôles simples avec soudure en bord à bord.

Image

Image

Dans le longeron arrière j’ai pu retrouver un barreau d’acier et un morceau d’UPN !

La personne qui les a soudé là a certainement du penser que ce serait plus solide…

Image


Je refabrique les tôles, et les place avec des aimants.

Image


Pointage et soudures au MIG.

Image

Image

Image


Les longerons avant sont repris aussi :

Image

Image

Image

Image


Les supports de tabliers ont été soudés en applique.

Image

Je découpe donc la tôle supérieure, je la retire et ressoude le support en angle.

Image

Image

Image

Image


Second longeron arrière :

Image

Image


Le support de réservoir pourri est retiré :

Image

Image


Et il est remplacé par un neuf :

Image

Image

Image

Image


La traverse de boite est cabossée, alors je découpe le morceau abimé :

Image

Image


J’en profite pour aspirer l’intérieur du châssis, pour retirer les morceaux de rouille détachés, le sable, les cailloux, etc.

Image


Une tôle de remplacement est fabriquée et soudée :

Image


Image


Image


Au final, pas mal de morceaux ont été remplacés, sur ce châssis déjà refait par un pro…

Image



Eléments de carrosserie :

Après cette première étape, je m’attaque aux éléments de carrosserie en acier :

Le coffre sous le siège conducteur est démonté :

Image

Les cadres de portes, en acier, on bien souffert et la corrosion est perforante à plusieurs endroits :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Pour traiter durablement les cadres en acier, et conserver la peinture d’origine avec sa patine, je sépare délicatement le cadre acier des peaux extérieures en aluminium.

Image

Image

Image

Image

Image

Je précède de la même manière sur les bas de portes :

Image

Image

Image

Image

Au contact acier / alu, il apparait un phénomène de corrosion galvanique : le cadre en acier rouille, et la peau en aluminium s'oxyde, par réaction chimique avec la rouille présente sur le cadre. Il est donc important de bien traiter ce problème pour stopper le phénomène.

Image

Image

Image

Image

Une nouvelle peinture des parties visibles ne servirait à rien.

L’opération de dépliage de l’alu doit être faite avec précaution pour ne pas déchirer l’alu et pour ne pas faire s’écailler la peinture, qui doit être conservée.

Pour plus de détail, voir le post dédié que j’avais fait sur les portes de ma Séries IIA en 2010 : http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?f=15&t=18001


Je procède de la même manière pour le cadre de capot :

Image

Image

Image

Image

Image


Ensuite, le tablier est mis à nu, avec dépose de la colonne de direction, des pédales, du radiateur de chauffage, du tableau de bord et du faisceau électrique :

Image

Image

Image

Image

Image

Image


L’ensemble des pièces en acier sont sablées pour retirer rouille et peinture:

Image

Image

Image

Image


Les cadres de portes sont restaurés avec un nouveau profil inférieur :

Image

Image

Image

Image

Le coffre sous le siège conducteur est réparé en retirant les tôles pourries :

Image

Image

Image

Image

Image


Le tablier a besoin d’un changement des bacs de planchers :

Image

Image

Des bacs de planchers de remplacement se trouvent facilement, mais ceux-ci ne présentent pas d’emboutissages de renfort comme à l’origine. Au premier coup d’œil, on se dit alors « tiens, le tablier à été réparé ». Cette solution ne me plait pas, je préfère quand les réparations sont quasiment invisibles.
En frappant à la bonne porte (petits artisans anglais spécialisés), on arrive à dénicher des refabrications parfaitement conformes à l’origine :


Image


Les bacs de plancher sont soudés par points. Il suffit alors de les retirer en utilisant un foret à dépointer.

Image

Image


Après un ajustement précis (dimensions, équerrages), les nouveaux bacs sont soudés par bouchonnage au MIG.

Image

Image

Image


Sur les Séries IIA, les charnières sont vissées dans des plaques prisonnières à l’intérieur du tablier. Mais ces plaques sont libres en mouvement de translation pour permettre le réglage des portières.
Pour éviter que les plaques se positionnent mal durant la galvanisation et qu’elles soient irrécupérables, je perce deux trous au niveau de ces plaques et je les soude en position médiane.

Image

Image

Après la galvanisation, les deux points de soudures seront retirés par perçage, redonnant ainsi la liberté de mouvement à la plaque, et les deux trous seront invisible, puisque situés juste en dessous de la charnière.



Je prépare ensuite l’ensemble des pièces pour la galvanisation : perçage des trous d’évacuation de zinc dans les points bas, perçage des trous d’évacuation d’air dans les points haut, et nettoyages de tous les taraudages avec les tarauds adéquats (UNC, UNF, BSF, BA) :

Image


Pour épargner certaines surfaces durant la galvanisation, et ainsi éviter d’avoir du zinc dans les taraudages, sur les filetages ou sur certains alésages (silentbloc de châssis), j’utilise un produit spécifique. Cela permet de gagner énormément de temps au retour des pièces.


Image

Image

Image

Image

Image

Image



Le châssis, et presque la totalité des pièces en acier de la carrosserie ont été galvanisés : cadres de portes et capots, tablier, calandre, glissières de sièges, bumperettes, supports de bavettes, coffre sous siège, supports de tablier, etc. :

Image

Image

Image

Image


Malgré le Galvaprotect, quelques résidus de zinc persistent parfois sur certains filetages. Une légère chauffe et une brosse métallique suffisent :

Image

Image


Les portes peuvent alors être réassemblées sur les cadres en galva :

L’oxyde d’aluminium et les restes de rouilles sont éliminés, et un apprêt anti corrosions est appliqué :

Image

Image

Image



Les peaux en alu sont alors repositionnées sur les cadres. Cette opération doit être faite avec précaution pour ne pas déchirer l’aluminium :

Image

Image

Image

Image

Image


Les vitres sont alors remontées avec des glissières neuves :

Image

Image



Même traitement pour les bas de portes, qui sont remontés avec du mastic en bande, comme à l’origine.

Image

Image

Image

Image


Même traitement pour le capot :

Image

Image

Image


Les peaux en alu sont fixées d’origine avec des rivets pleins en aluminium.

Image

Pour frapper ces rivets, il existe des outils spécifiques. Mais deux culbuteurs, une perceuse qui sert de "tas" pour la tête du rivet et un perforateur en position percussion donnent le même résultat.

Image

Image

Image

Image


Pour finir, remontage du caisson de sièges avec son coffre galvanisé et ses glissières de sièges galvanisées.

Image

Image

Image




Restauration de divers composants :


Coté chauffage d’habitacle, le radiateur est en bon état, mais les fils sont HS. Les gaines craquent et ont déjà été rappondues. Le câblage sera refait.

Image


Les maitres cylindres de frein et d’embrayage sont HS. Le traitement de surface des pistons sont usés. Ils seront remplacés par des neufs.

Image

Image


La colonne de direction est en bon état. Les roulements seront changés et les joints remplacés.

Image

Image


Sur les volants en bakélite, de nombreuses fissures apparaissent avec le temps et souvent des morceaux se détachent. Mais cela se restaure facilement.

Image

Image

Image

Image

Ponçage au P240 :

Image

Image

Les fissures sont ensuite agrandies avec un petit disque sur un Dremel.

Image

Image

Les fissures sont rebouchées avec de la résine époxy à deux composants.

Image

Image

Image

Après ponçage de la résine, un mastique souple est appliqué pour pouvoir ensuite suivre les déformations du volant sans craqueler.

Image

Image

Image


Ponçage du mastic, et le volant est prêt à passer en peinture.

Image

Image



Décapage et peinture de quelques lots de pièces :

Image

Image

Image


Primaire d'accrochage anticorrosion.

Image

Image

Image


Peinture polyuréthane à 2 composants.

Image


Remontage des éléments :

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Image

Image

Image


Les croisillons de transmission ont été changés par Jean-Marc, mais je remarque deux « détails » dangereux :

- Sur un des arbres, le mauvais modèle de croisillon a été monté :

Image

- Sur l’autre arbre, les circlips n’ont pas été montés… :

Image


Dans ces conditions, le montage n’aurait pas duré très longtemps. Je reprends ce travail.

Image


Le bouton du frein à main a malheureusement été égaré lors du démontage et ne se vend pas au détail.
Jean-Marc m’en a refabriqué un nouveau en inox poli.

Image

Image

Image




Le klaxon ne fonctionnait plus.

Image

Démontage contrôle du bobinage et nettoyage des contacts, et c’est reparti.

Image


Les moteurs d’essuie glace avaient été peints en vert, et un des deux ne fonctionnait plus.

Image

Décapage, démontage, changement des charbons, graisse neuve pour les engrenages, apprêt anticorrosion et peinture polyuréthane :

Image

Image

Image



Moteur:

L’ensemble moteur/boite est désaccouplé et les accessoires du moteur sont déposés : démarreur, dynamo, pompe à eau, etc.

Image

Image

Image

Image

Nettoyage et dégraissage de l’ensemble, et poursuite du démontage :

Image

Dépose et nettoyage du carter pour retirer la vieille huile colmatée et vérifier l’éventuelle présence de composants cassés.

Image

Image


Vérification de l’état des manetons et tourillons du vilebrequin. Ils sont en bon état.

Image

Les chemises sont en bon état elles aussi et les compressions sont bonnes.

Image

Les coussinets sont en bon état.

Image


Le moteur ne nécessite donc pas de gros travaux. Une simple révision est suffisante :

Changement de la distribution :

Image

Image


Changement de la pompe à eau :

Image


Réglage des soupapes :

Image

Changement du joint spi de palier arrière :

Image

Changement du palier d’arbre d’entrée de boite :

Image

Changement du disque d’embrayage :

Image

Image


Restauration de la dynamo et du démarreur : vérification des résistances du bobinage, nettoyage des collecteurs, changement des charbons et du coussinet de palier, décapage, apprêt anticorrosion et peinture polyuréthane :

Image

Image

Image


Décapage, apprêt anticorrosion et peinture polyuréthane de quelques éléments et remontage sur le moteur :

Image

Image

Image





Boites de vitesse et transfert :


Démontage et nettoyage de la boite à vitesse :

Image

L’arbre primaire est en bon état :

Image

Mais comme sur la plupart des boites de Séries IIA, le pignon de deuxième est usé. (vitesse non synchronisée)

Image

La bague bronze est cassée entre le pignon de deuxième et le pignon de troisième.
Je remplace donc cette bague, le pignon de deuxième et les synchros de 3°/4° par sécurité.

Image

Image


Sur l’arbre secondaire, la seconde roue de deuxième est changée elle aussi.
Ces engrenages sont toujours vendus par paire, car lors de la fabrication un appairage est réalisé pour que les deux roues aient le bon entraxe. Il est donc important de changer la paire de roues, même si une seule des deux est usée.

L’axe de marche arrière et le palier bronze présentaient une forte usure :

Image

Image


Ils sont remplacés par du neuf :

Image

Image


Pas d’usure constatée sur la boite de transfert.
Remontage avec changement de l’ensemble des joints :

Image

Changement des garnitures de frein à main, peinture du tambour et du flasque :

Image

Image



Ponts :

Les ponts ont besoin d’une révision. Par chance, les sphères chromées sont en bon état.


Image


Les tambours, les moyeux, les fusées et les flasques de freins sont déposés :

Image

Image


Les bagues de fusées sont changées, car elles présentent une usure importante là où le joint spi de moyeu frotte. Il est important de changer ces pièces, sinon il est impossible de rendre les moyeux étanches :

Image

Image


Les moyeux sont nettoyés, décapés et les taraudages sont nettoyés avec le taraud adapté :

Image

Image


Les bagues intérieures des roulements de roues sont HS. Les roulements de roues sont alors remplacés par des neufs :

Image

Image

Image


Les arbres de roues sont en bon état. Les cannelures présentent très peu d’usure :

Image

Image


Mais les cannelures des mains meneuses sont HS :

Image

Elles sont remplacées par des neuves :

Image


Contrôle du roulement de nez de pont et changement du joint spi :

Image

Image


Au niveau des sphères de pivots : les boules chromées sont en bon état, mais les roulements inférieurs sont HS :

Image

Image


Le cône supérieur est HS lui aussi :

Image


Ce système avec un cône supérieur à ressort est un montage spécifique aux séries I, II et IIA.
Il s’use rapidement et a été amélioré sur les Séries III par un système à palier Railko.

Pour plus de fiabilité, je fais évoluer le montage vers un système à palier Railko.

En haut à gauche, l‘ancien système à cône, à droite, le Railko ; en bas, le roulement neuf (identique sur les deux types de montage) :

Image

Montage des cages de roulement et de palier à la presse :

Image


Remontage :

- du pivot avec réglage des précontraintes des roulements
- du demi-arbre,
- du moyeu avec ses roulements neufs,

Et peinture de l’ensemble une fois assemblé pour une meilleure finition :

Image

Image


Les ponts reçoivent le même traitement que l’ensemble des pièces : apprêt anticorrosion, puis peinture polyuréthane à deux composants :

Image


Nouveaux joints spi de corps de pont :

Image

Et remontage du demi-train sur le corps de pont :

Image

Image

Image


Remontage des freins avec cylindres neufs et garnitures neuves.

Image


Soupape de mise à l’air neuve :

Image


Le pont arrière est lui aussi remis à neuf :

- Roulements de roues neufs,
- Joints spi de pont et de moyeu neufs,
- Contrôle et réglage du différentiel
- Garnitures et cylindres de freins neufs
- Tuyaux de frein neufs en cuivre
- Traitement et peinture de l’ensemble


Image

Image

Image

Image



Remontage du tablier:

En accord avec Jean-Marc, nous décidons de ne pas repeindre le tablier et de lui laisser sont aspect galvanisé.

Image


Le faisceau électrique avait été modifié à plusieurs endroits et les gaines étaient pas mal abimées. Etant donné le grand nombre de fusibles sur ce véhicule (1 !), l’état du faisceau électrique se doit d’être irréprochable pour éviter tout risque de court circuit et/ou incendie. Je remplace donc l’ancien faisceau par un neuf.

Image

Certaines sociétés au Royaume-Uni se sont spécialisées dans la fabrication de faisceaux pour les Séries. Celui-ci provient de chez AutoSparks. La qualité est irréprochable et l’ensemble est très complet, avec cosses et passe-cable.

Image

Image

Image


Quelques heures de branchements plus tard, le tableau de bord est fonctionnel :

Image

Image

Image


Je remonte ensuite les pédales, la colonne de direction, le bouton de démarrage, la plaque constructeur, la bobine d’allumage, etc :

Image

Image


Et le tablier est terminé :

Image

Image


Remontage sur le châssis:

Le châssis restauré a été galvanisé. Il est maintenant prêt pour le remontage.

Image

Image


Les alésages des silentblocs sont nettoyés et des silentblocs neufs sont posés :

Image

Image


Les taraudages sont nettoyés pour enlever les résidus de « Galvaprotect » et quelques traces de zincs.

Image



Assemblages des ponts et de l’ensemble moteur/boites.

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Les anciens tuyaux de frein en acier sont pourris et les durites sont HS. Je monte des durites neuves et refabrique le circuit complet en cuivre avec des raccords en laiton.

Image

Image

Image

Image

La fabrication des coudes ne pose pas de problèmes puisque le cuivre se cintre facilement à la main. Mais un soin particulier doit être apporté pour faire de belles lignes droites.

Image

Image

Image

Image



Le faisceau électrique passe à l’intérieur du châssis. Pour le mettre en place, le plus simple est d’utiliser un tire-fil en nylon :

Image

Image

Image

Image



Le pare choc, trop abimé, est remplacé par un neuf.
Le relais de direction et la ligne d’échappement sont remplacés eux aussi.

Image

Image

Image



Remontage de nouvelles butées de ponts :

Image

Image


Remontage des bumperettes galvanisées :

Image

Remontage des bavettes d’origine sur leurs supports galvanisés :

Image


Le réservoir était percé en plusieurs endroits. Je choisis de monter un réservoir neuf, car c’est au final moins cher qu’une réparation à la résine (type Restom). D’autant plus que le fabricant ne donne aucune indication de durée de vie sur ce type de produit de rénovation.

Image

Image


Le remontage progresse :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


La calandre galvanisée est un gros avantage en terme de durabilité. Cependant, son esthétique est discutable une fois l’ensemble remonté.
Pour une meilleur intégration, elle est finalement peinte couleur carrosserie.

Préparation de surface par ponçage :

Image


Primaire d’accrochage compatible avec l’acier galvanisé :

Image


Puis, peinture polyuréthane à deux composants. (Fabriquée à la bonne teinte)

Image

Image

Un agent matant a été ajouté au mélange pour obtenir et effet satiné/mat comparable à celui de l’ancienne peinture.


Image


Le radiateur de refroidissement est fissuré au niveau du tuyau inférieur :

Image

Image

Et il est percé au niveau du faisceau.

Image

Je répare ces deux points par brasage :

Image

Image


Remontage du radiateur repeint et des feux sur la calandre.

Image


Puis, remontage sur le véhicule :

Image

Image

Image



Le numéro de châssis a disparu lors du changement du bout de longeron par le « professionnel » qui s’est « occupé » du châssis. Mais celui-ci n’a pas jugé bon de refrapper le numéro…
Je refrappe donc le numéro correct :

Image



Vues de détails :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image




Premiers tours de roues :

De l’essence dans le réservoir, de l’huile dans le moteur, les boites, les ponts… De l’eau dans le radiateur, une purge du circuit de frein et d’embrayage… et la base roulante est enfin prête !

Il est temps de profiter de ce bon moment : c’est parti pour une petite sortie !


Image

Image

Image

Image




Remontage de la carrosserie :

Après cette étape, le travail est un peu moins gratifiant, parce qu’il consiste à cacher la base roulante refaite à neuf avec une carrosserie défraichie. ..

La tentation est grande pour refaire la carrosserie et la peinture à neuf, mais rappelons nous l’objectif du départ : Jean-Marc souhaite conserver l’aspect de la peinture d’origine patinée.

Je remonte alors la caisse arrière, et les portières pour régler le tablier.

Image


Puis viens le tour des ailes et du capot :

Image

Image

Image


La face arrière est vraiment trop abimée pour être conservée en l’état. Les galvas ont été peints, des feux ont été rajoutés et de nombreuses retouches de peintures à la mauvaise teinte ont été faites. Au lieu d’un aspect « dans son jus », on se retrouve plutôt avec un aspect « délabré »… !

Les feux sont démontés pour être remplacés par des feux d’origine, et les galvas sont décapés :

Image

Image

Image


Ensuite l’ensemble est poncé et repeint. (Peinture polyuréthane 2K, fabriquée à la bonne teinte + agent de matage)

Image

On est loin d’une réfection à neuf, dans la mesure où les trous n’ont pas été rebouchés, les cabosses n’ont pas été reprises, etc.
L’objectif recherché ici est d’avoir une peinture propre, mais dans le même aspect que le reste de la carrosserie.

Image



La bâche est remplacée par une neuve :

Image

Image

Les sièges sont eux aussi remplacés par des neufs :

Image

Image

Image


Les tôles de passage de roues, complètement pourries, sont remplacées par des neuves en acier galvanisé.

Image

Changement des joints de portes :

Image

Image

Image


Et pour finir, petite entorse à l’origine avec la pose de rétroviseurs de Série III.
Les petits rétroviseurs ronds en bout d’aile des Séries IIA donnent une visibilité très limitée, et c’est assez dangereux aux intersections, surtout avec un véhicule bâché. Des modèles de Série III ont été préférés pour plus de sécurité, d’autant que cette modification est très facilement réversible.


Premières balades :

Après un passage au contrôle technique pour ressortir avec une feuille vierge, puis un passage en préfecture pour l’immatriculation, il est temps de remettre les clés au propriétaire pour qu’il profite pleinement de sa nouvelle Série IIA :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Bilan :

La remise en route de cette Série IIA de 1962 m’a demandé environ 200 heures de travail, réalisées entre Octobre 2014 et Juillet 2015.

Ce projet a permis de redonner vie à ce véhicule, avec un accent mis sur la durée de vie, grâce à la galvanisation de la plupart des pièces en acier.

Mais ce projet à surtout permis à Jean-Marc, son propriétaire, de découvrir le bonheur de rouler en Série ! :love:

:hello:

_________________
Mes posts utiles :
Remise en route d’une Série I: http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?f=10&t=18325
Restauration d’un moteur 2 litres: http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?f=12&t=22217
Galvanisation des cadres de portières: http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?f=15&t=18001


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 10:09 
Hors ligne
Shimmy-Boy

Inscription: Dimanche 07 Déc 2008 10:51
Messages: 4473
Localisation: Touraine et Poitou .
:hello: Guillaume ,

Ce post est un régal , j'adore !
Belle reprise de projet , avec l'objectif mécanique fiable et carrosserie genuine qui me plaît bien , des photos très parlantes, et un total d'heures qui me paraît très modéré, je m'attendais à beaucoup plus !
Bravo à tous deux, proprio et restaurateur pour cette exigence partagée !
J'espère que ça fera des émules !!!

:cup:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 10:16 
Hors ligne
dort avec la 'green bible'...

Inscription: Vendredi 11 Oct 2013 13:45
Messages: 174
Localisation: Baelen (Belgique)
:clap:
Que dire de plus. :super:

Joan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 10:43 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lundi 17 Sep 2007 19:28
Messages: 1361
Localisation: bretagne sud
:shock:

C est pas bien de poster d un coup toutes ces photos :no:

D habitude ont a le temps de ce préparer a ce qui va suivre mais là, le moral prend un coup , ça a l air tellement simple :sad:


:humour: Bruno

_________________
Serie 88 2a diesel de 66
serie 88 sw essence limestone de 83 .
110 V8 hcpu relooké en serie lll" Brutus "


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 10:59 
Hors ligne
'graisseur d'excentriques à la cuillère'

Inscription: Mercredi 28 Juil 2004 10:07
Messages: 2250
:pics: :mrgreen:

Tu as bien fait pour le réservoir car à ma connaissance, la résine restom n'est pas faite pour combler les trous.
Chapeau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 200 heures, j'aurais également pensé beaucoup plus. Superbe :clap:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 12:47 
Hors ligne
Bulles champenoises
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mercredi 30 Nov 2011 9:52
Messages: 1118
Localisation: machin tout ça
:master: :master: :master: :master:
quel travail, cela parait simple
tu n'as pas envie d'essayer de faire la même chose sur une volvo de 68 par hazard :wink: ?

_________________
Hej, jeg vil have en stor øl og nogle sild. der piger til at danse med?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 13:18 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeudi 12 Aoû 2010 13:05
Messages: 2787
Localisation: MORBIHAN (56)
:master: superbe travail, et ce dans un délai très court !!! comme mentionné plus avant, j'aurais pensé que cela représentait plus de temps.... après, je sais que dans mon cas, ce serait nettement plus long pour obtenir le même résultat, ou au moins d'en approcher :roll: .

_________________
JIMLEB


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 13:28 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...

Inscription: Dimanche 25 Sep 2005 16:44
Messages: 4123
Localisation: un vieux castel
Guillaume25, si jamais tu te sent désoeuvré, j'ai une 86 à finir ! :mrgreen:

_________________
Gods must be crazy....
S1'dénor !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 14:49 
Hors ligne
plus sur le net que sous le Land...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mardi 08 Jan 2008 18:00
Messages: 596
Localisation: AJACCIO
:hello:
je trouve cette petite 88 vraiment magnifique et quel travail

a+ jp


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 17:43 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mardi 01 Fév 2005 11:44
Messages: 2335
Localisation: 4830 Limbourg, Belgique
Voilà du beau boulot !

Personnellement, j'aurais préféré l'extérieur du tablier peint lui aussi, mais c'est un détail par rapport au travail réalisé ! :super: :super: :super:

_________________
Christian.

Les restaurations de mes séries sont ici :
http://users.skynet.be/christian.klein


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 19:07 
Hors ligne
dort avec la 'green bible'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeudi 21 Oct 2010 15:20
Messages: 123
Super boulot :super: :super:

Et puis quand on voit la propreté du garage on dirait qu'elle est passée dans un bloc opératoire


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 19:36 
Hors ligne
dort avec la 'green bible'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Vendredi 10 Avr 2015 16:10
Messages: 245
Localisation: HAUT VAR
:hello:
ça énerve carrément,
quand je vois le temps que je passe juste sur un boulon bloqué ....
c'est la classe.
:master: :master: :master: :master: :master:

_________________
On a tous besoin de croire en quelque chose ...
Moi, je crois que je vais me servir un autre Whisky.
8288


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 19:39 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mercredi 01 Aoû 2007 18:29
Messages: 3051
Localisation: Boukistan
Psychopathe.

Les blouses blanches sont en route, et la camisole de force fait partie du voyage.

_________________
Land Rover de série "S" ... what else ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 19:41 
Hors ligne
va peut être gagner un rang 'spécial'...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mercredi 01 Aoû 2007 18:29
Messages: 3051
Localisation: Boukistan
Tiens pendant qu'on y est j'ai une question d'ordre pratique: comment as-tu bridé le tablier pour la galvanisation, pour éviter qu'il ne se déforme ?
Merci d'avance

:hello:

_________________
Land Rover de série "S" ... what else ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lundi 21 Sep 2015 19:55 
Hors ligne
plus sur le net que sous le Land...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dimanche 04 Sep 2011 19:04
Messages: 510
Localisation: ardennes belges
MAGNIFIQUE !!! :love: :love: :love:

toutes mes félicitations :master:

_________________
christian

http://on-vi-land.skyrock.com/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante


Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com